Vos question, nos réponses.

Comment est il possible que le frelon asiatique envahisse l'Europe à cette vitesse ?

nid frelon

Chaque nid de Vespa velutina abrite entre 1000 et 3000 individus au moment du pic de maturité de la colonie. A la fin de l’automne, plusieurs centaines de fondatrices partiront de chaque nid pour trouver un refuge propice pour l’hiver ; même si seul un petit nombre d’entre elles survivra et sera capable de fonder un nouveau nid, les capacités d’invasion par multiplication mais aussi de dispersion naturelle et accidentelle de cette espèce sont très fortes; d’autant plus qu’elle ne dispose pas de prédateur naturel, ni de sérieux compétiteur en Europe.

Est ce que cette colonisation pose un problème ?

Les abeilles européennes n’étant pas habituées à de tels prédateurs, elles interrompent leur activité et la réduction des réserves peut menacer le devenir de leurs colonies. Le frelon peut avoir un comportement de pillage des ruches quand l’accès lui est possible. Cela peut aller parfois jusqu'à la destruction de plusieurs ruches si le prélèvement est trop fort.
Les apiculteurs tirent la sonnette d'alarme : "La prolifération incontrôlée de cet hyménoptère participe à l'effondrement des colonies d'abeilles, et par la-même, menace l'équilibre de notre écosystème".
Les apiculteurs ne sont pas les seuls à mesurer une incidence sur leur exploitation. Les producteurs fruitiers sont également impactés par les dégâts sur leurs récoltes, mais il y a aussi l’accroissement du risque d’accident du travail par piqures lors de la cueillette.
Ajoutons à cela que Vespa velutina ne fuit pas les villes, on constate que beaucoup de nids sont découverts en proche banlieue des agglomérations, voire au contact direct de l'activité humaine: nids sous des balcons, dans des haies… Le frelon ne présente pas de caractère agressif particulier mais défend résolument la proximité de son nid ou attaque ce qu'il peut considérer comme une menace. On évalue la population à une centaine de milliers de nids en France métropolitaine. Sachant que les plus gros nids peuvent produire plus de 10000 individus sur l’année, tout en précisant qu'un nid contient au plus 2 à 3000 individus au plus fort de la saison. La probabilité d'accident par piqures n'est déjà plus négligeable, même si, d'après les relevés officiels, le nombre d’accident par piqures d’Hyménoptères n’a pas augmenté dans les départements envahis par Vespa velutina par rapport aux départements non envahis. Beaucoup considèrent pour autant que la forte densité de présence de frelons asiatiques à proximité directe de nos activités quotidiennes est un danger pour l'Homme, particulièrement les personnes fragiles (enfants, personnes agées, allergiques...).

Est ce qu'officiellement le frelon est nuisible ?

En octobre 2012, le ministre de l’agriculture et celui de l’écologie ont décidé du classement de Vespa velutina en espèce exotique envahissante et nuisible. L’arrêté du 26 décembre 2012 officialise cette annonce en classant le frelon asiatique en danger sanitaire de 2éme catégorie. La note de service du 24 mai 2013 définit des mesures de surveillance, de prévention et de luttes permettant de limiter l’impact du frelon asiatique.

Pourquoi les pièges "bouteilles" ne sont pas la solution ?

selectivite bouteille

Plusieurs études d'entomologistes ont montré une sélectivité des pièges à bouteille de l'ordre de 1% ou moins. Leur capacité de prises collatérales en valeur absolue est de plusieurs centaines d'insectes (hors velutina) par semaine. Contrairement à ce que l'on peut entendre ou lire, il ne s'agit pas de "simples mouches noires" que l'on piège mais bien d'une dizaine de groupes zoologiques (Diptères, Hyménoptères, Lépidoptères, Coléoptères…), soit de l'ordre de 45 familles d'insectes différentes. Voir publication Jean Haxaire et Claire Villemant : Impact sur l'entomofaune des pièges à frelons asiatiques. Or une partie de ces insectes sont des pollinisateurs au même titre que l’abeille (Syrphe, Bourdon, Papillon par exemple), et chaque espèce d’insectes a son rôle dans le maintien de la diversité des écosystèmes.
Comment, pour protéger les abeilles et par extension notre écosystème, pourrions-nous utiliser des pièges avec ce niveau de dégâts collatéraux ?
Imaginons nous l'impact d'une telle solution généralisée toute la saison printemps/automne ?
Sans faire oeuvre de catastrophisme, les résultats pourraient être pires que le mal et non réversibles. Qui plus est, la capture en grand nombre d'insectes qui peuvent entrer dans le régime alimentaire de Vespa velutina peut transférer la totalité de la prédation des frelons Vespa velutina et Vespa crabo mais aussi d'autres prédateurs vers l'abeille.
La pression sur les abeilles pourrait être au final encore plus forte.

Je suis en site complètement isolé, comment gérer l'énergie nécessaire pour le piège ?

Le piège Occitina peut fonctionner en complète autonomie pendant plus de 10 jours. Au delà soit vous rechargez la batterie en apportant l'énergie par une ralonge, soit vous remplacez la batterie par une préalablement chargée. Ainsi avec deux batteries et le chargeur fourni, vous pouvez mettre en place une rotation qui garantie le fonctionnement du piège en complète autonomie. Il serait possible également de connecter une batterie de capacité plus important mais elle ne pourrait pas être intégrée au support comme celle que l'on fournit.

N'hésitez pas à nous contacter pour préparer le déploiement du piège Occitina® sur votre exploitation, dans votre commune ou dans vos parcs. Une régulation globale ne sera possible qu'avec un maillage dense du territoire.

Rejoignez SiConsult sur Twitter pour suivre notre actualité et nos innovations !